6.5.07

Nhìn những mùa thu đi





Nhìn những mùa thu đi (A)
Em nghe sầu lên trong nắng (F#m)

Và lá rụng ngoài song (Bm)

Nghe tên mình vào quên lãng
(E7)

Nghe tháng ngày chết trong thu vàng
(A)


Nhìn những lần thu đi
(A)

Tay trơn buồn ôm nuối tiếc
(F#m)

Nghe gió lạnh về đêm
(Bm)
Hai mươi sầu dâng mắt biếc
(E7)

Thương cho người rồi lạnh lùng riêng
(A)


Gió heo may đã về
(A)

Chiều tím loang vỉa hè
(F#m)

Và gió hôn tóc thề
(C#m)

Rồi mùa thu bay đi
(E7)


Trong nắng vàng chiều nay
(A)

Anh nghe buồn mình trên ấy
(F#m)

Chiều cuối trời nhiều mây
(Bm)
Đơn côi bàn tay quên lối
(E7)

Đưa em về nắng vương nhè nhẹ
(A)


Đã mấy lần thu sang
(A)

Công viên chiều qua rất ngắn
(F#m)

Chuyện chúng mình ngày xưa
(Bm)
Anh ghi bằng nhiều thu vắng
(E7)

Đến thu này thì mộng nhạt phai
(A)

Trịnh Công Sơn.





A regarder les automnes passer
Sens-tu sous le soleil monter la mélancolie
Et les feuilles tomber derrière la croisée
Sens-tu ton nom sombrer dans l’oubli
Et dans l’automne jaunissant les jours s’effacer

A regarder les automnes passer
Serrant dans tes mains vides de tristes regrets
Sens-tu le vent froid à la nuit tombée
Dans tes yeux clairs la tristesse de vingt années
Tu m’as aimé puis indifférente tu t’es éloignée

Le vent froid du nord-ouest est revenu
Le soir blême a envahi le trottoir dans les rues
Et le vent sur tes longs cheveux a posé un baiser
Puis l’automne s’est envolé

Ce soir dans le soleil à la lumière dorée
Là-haut je me sens tout attristé
Au soir à l’horizon les nuages se sont amassés
Ma main devenue orpheline a oublié le trajet
Sous un doux soleil je t’ai raccompagnée

Maintes fois les automnes sont arrivés
Dans le jardin public le soir est de brève durée
Notre histoire en ces jours du passé
Je l’ai notée avec nombre d’automnes dépeuplés
Cet automne arrivé le rêve s’est estompé.



Traduit par Léon Remacle


05/03/2007



Source : http://www.tcs-home.org/

1 commentaire:

Giao a dit…

Merci Leon de nous avoir offert une si belle traduction. Juste un petit commentaire :
- Ces jeunes gens se sont aimes et s aiment toujours (du moins pour celui/celle qui chante). C est pourquoi j aurais prefere un changement dans le dernier vers du 2eme couplet : "On s est aimes et la vie nous a eloignes".
- Et le vent au Viet Nam qui nous apporte melancolie est plutot le vent du Nord Est (3eme couplet).